Corps, qui en veut un de toute façon?

//Corps, qui en veut un de toute façon?

Corps, qui en veut un de toute façon?

Eh bien au moins c’est ce que je pensais. Les corps peuvent être un sujet si intéressant et si complexe à la fois. Ce n’est que jusqu’à ma dixième année avec Access Consciousness, que j’ai commencé à me rendre compte de ce à quoi un corps était vraiment destiné. C’est pour profiter de la vie sur terre. Mais à quelle fréquence est-ce que les gens créent ou choisissent vraiment avec leur corps?

Pendant des années, j’entendais mon beau-père Gary Douglas, fondateur d’Access Consciousness, dire: «Vous n’avez pas vraiment le choix de la réincarnation avant d’avoir la grandeur de l’incorporation». Je ne cessais de me demander quelle était la grandeur de l’incorporation?

Jusque là, je ne m’étais pas tellement amusé avec mon corps. Je l’ai rarement apprécié. Vous savez, lorsque vous regardez des photos de vous dans le passé et que vous vous dites “Wow, j’étais tellement mieux que ce que je pensais à l’époque” et puis vous faites le choix d’apprécier votre corps maintenant pour que vous ne manquiez pas de savoir à quel point cela doit être génial?

Et puis il y avait toutes les douleurs. Ce n’est que lorsque je me suis présentée et que j’ai facilité mes propres classe corps de 3 jours d’Access que j’ai enfin commencé à réaliser que le corps était une chose amusante à avoir. Ce sont les processus corporels d’Access qui ont commencé à me donner une connexion et la joie avec mon corps que je n’avais jamais imaginé être possible.

J’ai commencé à prendre conscience d’à quel point mon corps était et est conscient, et que toute la «douleur» que je ressentais dans mon corps n’était pas celle de mon corps. C’était la conscience de mon corps des autres corps, y compris la Terre. J’ai alors commencé à demander: «Est-ce que je veux même être conscient d’ à quel point mon corps est conscient»?

Il semblait que chaque fois que je marchais dans la rue, l’intensité de la conscience de mon corps et de mon être était trop forte pour moi. Alors, j’«essayais» de couper la conscience en évitant d’être autour des gens, en mangeant de trop, mettant alors des barrières à la conscience de mon corps et de moi-même, et bien sûr, cela a fini par faire encore plus mal. Un jour, je me suis dis «J’en ai assez de ça! Je donnerai à la conscience une chance de me montrer une autre possibilité. Il doit y avoir autre chose, c’est sûr. » Peu à peu, mon corps a commencé à être heureux. J’étais toujours consciente de toutes les douleurs et de toutes les souffrances dans tous les corps autour de moi, mais cela n’a pas eu l’impact qui était là auparavant. J’ai commencé à ressentir un plaisir explosif et extatique émergeant de mon estomac où auparavant je n’avais que des blocages et de la densité.

J’ai continué à utiliser les processus corporels d’Access et à choisir d’avoir un corps (Oh! Est-ce que j’ai mentionné le fait de choisir d’avoir un corps peut aider votre corps à être heureux?) et j’ai réalisé combien d’énergie j’avais utilisé contre la joie de mon corps. J’ai également réalisé que c’était un comportement qui m’était enseigné par pratiquement tout le monde avec un corps dans cette réalité. Presque tous ceux qui ont plus de 12 ans sur cette terre, limitent délibérément le plaisir et la joie de leur corps. Fou!

À quoi ressemblerait notre monde si tout le monde se promenait en appréciant son corps, en aimant et en soignant son corps plutôt que de le juger et de le punir de son existence? Un monde qui serait totalement différent!

Dans quel genre de monde aimeriez-vous vivre avec votre magnifique corps?

À quoi ressemblerait le monde si nous honorions et regardions l’intelligence et la conscience de notre corps?

À quoi ressemblerait un monde où les corps seraient honorés?

Je te défie de découvrir …………………………

Pour en savoir plus sur la conscience des corps avec Shannon, veuillez visiter l’une de ses classes corps à travers le monde: 

Shannon-ohara.com/event/3dbc-switzerland-french

Cliquez ICI pour en savoir plus et ICI

 

2019-04-07T10:11:33+00:00September 10th, 2018|Français|0 Comments

Leave A Comment